Mad Max : Fury Road [Hors-Compétition Cannes 2015]



Avec beaucoup de chance, j'ai vu mon premier film dans le Grand Théâtre des Lumière, à Cannes.

Une impression un peu bizarre... Ces nombreux fauteuils rouges, les journalistes, les projecteurs, l'estrade (finalement par très large). Une première projection, cela se savoure ! 

Et le film ?

Vous connaissez tous Mad Max. Sinon, vous en avez entendu parler. Une dystopie au style western en trois épisodes avec Mel Gibson, le tout à la sauce des années 80. En gros, l'histoire se situe dans un monde post-apocalyptique désertique où les survivants se battent pour le contrôle de l'eau et du pétrole. Dit comme ça, cela paraît simple.

Je vais vous faire une confidence : je n'ai pas vu la trilogie.

Partant donc sans à priori autre que le visionnage de la bande annonce (et whoua ! "La Chevauchée des Valkyries" de Wagner est sublime), je ne savais pas trop à quoi m'attendre.

Je n'ai pas été déçue ! 

Ce film est un blockbuster démentiel, deux heures d'effets spéciaux à couper le souffle ! On enchaîne des courses-poursuites mémorables et des séquences dans le désert superbes ! L'histoire est simple : Aller d'un point A à un point B en tentant de semer les poursuivants (plus facile à dire qu'à faire...). Le film n'est qu'une seule et même poursuite. Pendant deux heures. Et on ne s'ennuie même pas ! 

Ma première réaction :  Cela a dû coûter cher. Mais le résultat est à la hauteur ! On en viendrait même à se demander si le véritable héros du film n'est pas le désert. Ou le camion de guerre. Ou même l'eau.


D'ailleurs, j'ai beaucoup apprécié cette dualité constante entre le feu et l'eau, le soleil et le sable. On a l'impression que les éléments sont vivants, prêts à vous engloutir au moindre faux pas. 

Les scènes d'action sont bien dosées, même si parfois un peu trop denses. 

Max est incarné par Tom Hardy (récemment vu dans "Enfant 44") et il est sensé être le personnage principal. Un héros affaibli, découragé, sans aucun espoir. Muselé au sens propre comme au figuré. Tellement brisé qu'il refuse toute intrusion dans sa vie. 


En réalité, on suit plutôt l'histoire de Furiosa (Charlize Theron, sublime), conductrice du camion de guerre, soldat amer et bien décidée à rejoindre la Terre Verte avec son précieux chargement dérobé au grand vilain/pasbeau/méchant, Immortan Joe.

A cela, vous ajoutez un soldat fanatique (Nicholas Hoult "X-Men : First Class"), des épouses-esclaves peu vêtues (Zoë Kravitz, "Divergente"), un bruit de tonnerre, beaucoup de sable et vous obtenez une fresque haletante sur la rédemption des héros à la recherche de la Terre Promise.


Au final, on pourrait se demander si tout est une question de contrôle des richesses (eau et pétrole). A moins que ce ne soit la découverte de cet ailleurs, ce chez-soi présent au fond du coeur ? 



MAD MAX : FURY ROAD
Sortie le 14 mai 2015 - 2h00
Science-fiction
Réalisateur : George Miller
Acteurs : Tom Hardy, Charlize Theron,
 Nicholas Hoult, Hugh Keays-Byrne

2 commentaires: